éléphants à Ruaha

Manifeste d'Arusha

Julius Nyerere Mwalimu Président de la Tanzanie

Julius K. Nyerere

C'est en septembre 1961 que Julius K. Nyerere (1922-1999), le Mwalimu (Maître, au sens d'enseignant), le premier président de la Tanzanie a prononcé le fameux manifeste d'Arusha (Arusha Manifesto). Avec ses accents prophétiques, il est toujours d'actualité. Il inspire encore la politique de conservation de la Tanzanie (cf. The Wildlife policy of Tanzania de 1998).

Arusha manifesto Mwalimu Julius Nyerere Tanzanie safari

“The survival of our wildlife is a matter of grave concern to all of us in Africa. These wild creatures amid the wild places they inhabit are not only important as a source of wonder and inspiration but are an integral part of our natural resources and of our future livelihood and well being. In accepting the trusteeship of our wildlife we solemnly declare that we will do everything in our power to make sure that our children’s grand-children will be able to enjoy this rich and precious inheritance.

MANIFESTO-1034The conservation of wildlife and wild places calls for specialist knowledge, trained manpower, and money, and we look to other nations to co-operate with us in this important task the success or failure of which not only affects the continent of Africa but the rest of the world as well.”
 
" La survie de la faune sauvage est un sujet de grande préoccupation pour nous tous en Afrique. Ces animaux sauvages et les espaces naturels qu'ils habitent ne sont pas seulement qu'une importante source d'admiration et d'inspiration, mais ils sont aussi une partie intégrante de nos ressources naturelles, de nos futurs moyens de subsistance et de notre bien-être. En acceptant la tutelle de notre faune, nous déclarons solennellement que nous ferons tout en notre pouvoir pour nous assurer que les petits-enfants de nos enfants seront en mesure de profiter de cet héritage riche et précieux.
La conservation de la faune et des espaces naturels nécessite des connaissances spécialisées, du personnel qualifié et de l'argent, et nous nous tournons vers d'autres nations pour coopérer avec nous dans cette tâche importante dont la réussite ou l'échec affectera non seulement le continent africain, mais également le reste du monde.
"
buffles et hérons garde-boeufs à Katavi NP Tanzanie
 
Le Mwalimu s'est exprimé de manière aussi lyrique pour le Kilimanjaro, le plus haut sommet de l'Afrique, en 1959, donc deux ans avant l'indépendance de ce qui deviendra la Tanzanie par l'union avec Zanzibar :


“We, the people of Tanganyika, would like to light a candle and put it on the top of Mt Kilimanjaro which would shine beyond our borders, giving hope where there was despair, love where there was hate, and dignity where there was before only humiliation.
Nous, peuple du Tanganyika, aimerions allumer une chandelle et la poser au sommet du Kilimandjaro pour qu'elle rayonne au-delà de nos frontières et apporte l'espoir là où il y avait du désespoir, de l'amour là où il y avait de la haine et de la dignité là où auparavant il n'y avait que de l'humiliation".

Parcs et réserves :

Kenya Masai Mara

Masai-Mara est un lieu mythique, le rendez-vous des gnous et des stars de la photo et du film animaliers... Des millions de gnous (en fait de un à deux millions migrent, mais tous ne passent pas par Masai Mara). Et des dizaines, voire des centaines de milliers de touristes... Mais même si Masai Mara est très fréquenté en haute saison (de juin à octobre), avec un bon chauffeur, on peut toujours dégoter un coin à la fois tranquille et intéressant !

Lire la suite...

Serengeti et protection de la faune

serengeti-kopjesAires protégées Le Serengeti, un cas d'école pour la conservation de la faune sauvage

Alain Zecchini Semaine vétérinaire N° 1252 du 13.01.2007 Article original de R. Hillborn et coll. « Effective enforcement in a conservation area » Science 24.11.2006

Lire la suite...

Manyara NP

MANYARA NATIONAL PARK TANZANIEManyara

Le parc national du lac Manyara présente l'avantage d'être près d'Arusha et comme sa superficie est relativement réduite (330 km²), on peut n'y passer qu'une demi-journée en arrivant d'Arusha ou en repartant. Mais on peut aussi y trouver de quoi y passer des journées entières. Le parc est organisé comme une large rive forestière du Lac Manyara. Ce lac en occupe une grande partie, presque les deux tiers quand il est au plus haut.

Lire la suite...