éléphants à Ruaha

ROUTARD TANZANIE 2012 Les guides Kenya et Tanzanie incontournables : Routard et Petit Futé

Doctus cum libro, savant avec un livre, c'est un défaut que j'ai entre autres... Mais pour celui-ci, j'ai une excuse, j'adore les livres, tous les livres. Alors les livres naturalistes, de photos d'animaux ou de safari, vous pensez...

GUIDES TOURISTIQUES

Le Petit Futé TANZANIE Zanzibar (317 pages pour lédition 2004) et le Guide du Routard Kenya-Tanzanie (avec 180 pages spécifiques Tanzanie, plus un cahier Vie sauvage de 41 pages pour 2004 itou) sont finalement assez complémentaires. Le cru 2004 nous semble meilleur pour le Futé, il faut dire que le Routard d'une année est à plus de 95 % la repompe intégrale du Routard de l'année précédente, erreurs comprises (non, en 2004 la vaccination contre la fièvre jaune n'était pas obligatoire, non, la petite saison des pluies ne finit pas fin mai) et que les renseignements sur les parcs y sont très sommaires. Achetez les deux si vous pouvez (sinon, volez les ? non, ce n'est pas ce que je sous-entendais), si vous n'en prenez qu'un seul, ce devrait être le  Routard, si unique dans son style malgré ses multiples rédacteurs, ou alors le Petit Fûté malgré ses quelques erreurs factuelles (mais si, il y a des guépards dans le Ngorongoro). Cela dit, je ne me contredis pas vraiment, car vu la dépense envisagée d'un safari à un ou à plusieurs, acheter les deux me paraît de loin préférable car le meilleur une année peut être dépassé par le concurrent l'année suivante ! Et puis en 2008, le Routard a eu raison, la vaccination antimalarique (fièvre jaune) est redevenue obligatoire, n'est ce pas formidable d'être ainsi en avance sur son temps, bravo le Routard 2004 (en 2012, elle ne l'est que si l'on vient d'un pays où elle est endémique) ! Les deux guides disposent d'un site et d'un forum dédié Tanzanie, là il n'y a pas match, le Routard gagne par KO au premier round ! Le Petit Futé dispose aussi d'une version téléchargeable. Mais je répète :

- achetez les deux, Routard et Futé, chacun a son point de vue et les recoupements sont toujours utiles

- une occasion reste valable un certain nombre d'années.

 

       Gallimard a publié des traductions, d'abord en 2002 le Footprint "Kenya-Tanzanie-Zanzibar" de Michael Hodd, 626 pages. La partie consacrée au safari nature est trop réduite pour que nous lui donnions toute notre approbation, mais c'est un livre dont on ne regrette pas l'achat. On y parle du "Big nine", prenez un big five, dont je rappelle la composition : un lion, un éléphant, un buffle, un rhino et un léopard, et rajoutez-y un zèbre, un guépard, une girafe et un hippopotame.

      Gallimard a aussi publié en 2004 Tanzanie & Zanzibar, ouvrage collectif dans la collection "La Bibliothèque du voyageur", il offre 344 pages avec de superbes illustration (et une belle mise en page), des photos couleur, des cartes. Il est traduit de l'anglais et adapté à la France. On passe sur la petits défauts agaçants pour le photographe (ASA au lieu d'ISO page 282), big five photo avec buffle incorporé (page 85) , c'est globalement le meilleur ouvrage en français sur la Tanzanie côté safari. La partie pratique ne comporte que 60 pages mais presque sans défaut (hormis les liens Internet invalides...). Un achat indispensable.

      Chez Vigot, dans la collection Guide Vigot Voyage nature, traduit de l'allemand (la -très- ancienne puissance colonisatrice) Afrique orientale - Kenya, Tanzanie, Ouganda -A la découverte de la faune et de la flore annoté Guide de voyage et d'identification remplit parfaitement les promesses de son titre. Ecrit par R. Waterkamp et W. Wisniewski, ce livre de 288 pages comporte 125 pages de guide d'identification avec des photos des principales espèces de mammifères, oiseaux, reptiles, insectes et plantes. Un ouvrage peu connu mais fort recommandé.

OUVRAGES EN ANGLAIS

pacs nationaux tanzanieA Tourist Guid to Tanzania National Parks. Lilla N. LYOGELLO Dar Es Salaam 1995 4ème édition Tourist Publishing Consult , 307 pages. Illustrations en noir et blanc, cartes, dessins pour la faune, photos (mal reproduites) pour l'histoire politique.
Après 50 pages d'historique tanzaniennement politiquement correct, l'auteur offre une étude d'une centaine de pages de chacun des parcs et réserves et de leur fonctionnement et la complète par des monographies des principales espèces animales. Un livre vendu à l'entrée des parcs, qui date un peu mais a l'intérêt de donner une vision spécifiquement tanzanienne. Un achat recommandé.

<= cliquer sur l'image ci-contre pour lire la quatrième de couverture

National Parks of East Africa J.G. Williams, N. Arlott, R. Fennessy Collins Field Guide HarperCollins Publishers Londres (imprimé à Hong Kong) 1981 336 pages, 25 planches en couleurs et 5 en noir et blanc.

Les informations sont en grande partie obsolètes, car la « nouvelle » édition de 1981 ne diffère que par l'ajout des planches couleurs pour les oiseaux de celle de 1967 ! Entre autres il n'y a plus de rhinocéros au Tarangire, de nombreux parcs ont été créés, la plupart des lodges actuels n'existaient pas, les routes ont heureusement été complétées et améliorées en 40 ans, etc... Il peut être utile pour la recension des animaux que l'on peut voir dans chaque parc.

Spectrum Guide to Tanzania. Collectif. Nairobi, 1992, Camerapix Publishers International, 351 pages, belles photos couleur . La part réservée à la vie sauvage est assez restreinte.

 
 
OUVRAGES EN ALLEMAND

Nos amis allemands ont gardé des liens très forts avec leur (très) ancienne colonie. En témoignent dans le passé l'action du Dr Grzimek, vétérinaire qui fut directeur du Zoo de Francfort, président de la Zoologische Gesellschatf Frankfurt et sauveur du Serengeti grâce à son film "Le Serengeti ne doit pas mourir" ou la vie de l'acteur allemand Hardy Krüger qui, après avoir tourné Hatari avec John Wayne, retourna s'installer dans une ferme en Tanzanie près du parc national d'Arusha. A Hatari Lodge, les propriétaires sont allemands, comme ce fut longtemps le cas à Gibbs Farm. Actuellement plusieurs ONG allemandes sont impliquées en Tanzanie dans l'humanitaire ou, comme la Zoologische Gesellschaft Frankfurt qui continue ainsi l'oeuvre du Dr Grzimek, la protection de la faune sauvage.

Il n'est donc pas étonnant de trouver en allemand des guides de voyage, des livres orientés safari ou plage ou escalade (Kilimanjaro, Meru) et des cartes diverses, routières, safari, trekking fait par des auteurs ou des société allemands et non simplement traduits de l'anglais comme c'est le cas pour beaucoup d'ouvrages en français. 

Parmi ceux que j'ai péniblement parcourus malgré mes 7 ans d'allemand (faillite de l'Éducation nationale française ? disons pour la dédouaner que sujet pas doué, pas d'oreille, peu de travail ne lui rendaient pas la tâche facile), deux m'ont paru intéressants même pour le non germanophone, notamment par leurs cartes, leurs illustrations. Si votre libraire peine à vous les procurer, un achat sur Amazon peut y remédier.

 

 

 

 

 

tansania, sansibar, kilimanjaro, le livre de Jorg GABRIEL est le plus récent des deux (2011), même si certaines indications sont périmées, ses cartes sont très détaillées, et l'on voit que l'auteur connaît très, très bien ce dont il parle. 

L'ouvrage de Daniela Eiletz-Kaube et Kurt Kaube chez Stefan Loose Tavel Handbücher, TANSANIA, est plus ancien, mais il est bien documenté et les informations importantes ne sont-elles pas, si non pérennes, du moins de longue durée ?  

 

 

 

Et n'oublions pas les beaux livres de safari !

Parcs et réserves

Parcs du Sud & Selous

parcs nationaux sud tanzanieParcs du Sud tanzanien

Les parcs du Sud de la Tanzanie (et le Selous Game Reserve) sont souvent négligés, au moins pour un premier safari tanzanien. Bien à tort, car ils ne sont pas sans attrait touristique et faunistique. On peut notamment y trouver des espèces absentes ou rarement vues dans le nord comme lycaons, antilopes rouannes, antilopes sable... Et surtout, surtout, ces parcs du Sud de la Tanzanie sont beaucoup moins "encombrés" que leurs homologues du Nord.

Lire la suite...

Selous GR

Selous Game Reserve

Plus grand que la Suisse avec 54 600 km², deux fois plus grand que le Danemark, le Selous Game Reserve, la Réserve de gibier du Selous (je préfèrerais le terme de Réserve de faune du Selous mais c'est souvent traduit en français par Réserve de chasse du Selous...) doit son nom à Frederick Courteney Selous (31.12.1851-04.01.1917), chasseur et guide réputé, héros britannique tué au Tanganyika pendant la Grande Guerre.

Lire la suite...

Mikumi NP

Mikumi NP Tanzanie

Mikumi

Avec 3230 km², Mikumi, érigé en parc national en 1964 est le cinquième parc de Tanzanie en taille, juste un peu moins grand que Mkomazi. Il est adjacent au sud et à l'est à la partie de la réserve du Selous interdite à la chasse. Situé à moins de 300 km et moins de quatre heures de route de Dar Es Salam, Mikumi NP est le plus fréquenté des parcs du sud tanzanien.

Lire la suite...