éléphants à Ruaha

Parcs et réserves de Tanzanie et du Kenya

Gombe chimpanzéGombe

Le parc national des torrents de Gombe est le plus petit parc tanzanien avec seulement 56 km² mais est mondialement connu grâce à Jane Goodall et à son institut, et à ses amis chimpanzés qu'elle étudie depuis 1961.

Le parc est situé sur la rive du lac Tanganyika, au nord de la ville de Kigoma. Comme son nom complet de Gombe Stream National Park l'indique, il est traversé par des torrents d'est en ouest, treize exactement. Il est entouré de terres cultivées. La couverture végétale du parc est essentiellement de la forêt miombo, forêt "sèche", avec des portions de forêt humide sempervirente dans les vallées, surtout au nord, plus élevé et avec un peu plus de précipitations. On trouve aussi quelques espaces de savane. Les grands herbivores sont absents ou peu nombreux, car la nourriture est rare pour eux en saison sèche, de mi-mai à mi-octobre. En revanche, la forêt humide abrite potamochères, guibs, en plus bien sûr des singes et galagos. Ainsi, le parc est fréquenté par d'autres primates que le chimpanzé, comme le Colobe à queue rouge, le Cercopithèque à diadème ou le Babouin olive. On y trouve aussi de nombreuses espèces d'oiseaux (200) dont barbicans, touracos, souimangas, sans oublier l'aigle pêcheur (position sur le lac Tanganyika oblige !) et l'Amarante (ou Sénégali) enflammée, Hypargos niveoguttattus.

Mais si Gombe NP est célèbre depuis longtemps, c'est par ses chimpanzés sauvés et mis en valeur par Jane Goodall.

Safari à pied, bien sûr, pas question de 4x4 ou minibus à Gombe ! 

"Des règles strictes sont en place pour vous protéger et protéger les chimpanzés. Prévoir au moins deux jours pour les voir - ce n'est pas un zoo et on ne peut savoir où les trouver chaque jour." Cela veut dire ne pas s'approcher à moins de 5 mètres, porter un masque poru éviter de transmettre virus et autres microbes. Et comme les chimpanzés seraient moins de 200, 5 fois moins nombreux qu'à Mahale, de plus avec un parc qui est 30 fois moins grand, les chances de rencontre sont moindres en principe qu'à Mahale.

Jane Goodall 

Née en 1934, elle attribue avec humour son attachement aux chimanzés à son premier cadeau d'anniversaire, Jubilé, un chimpanzé en peluche de bonne taille, dont elle écrit " Jubilé (...) fut mon bien le plus cher et m'accompagna dans tous les voyages de mon enfance. Pour être tout à fait sincère, j'ajoute que je ne me suis jamais défaite de ce vieux joujou et qu'il fait encore aujourd'hui [en 1970] partie de mes trésors". Sans titre universitaire mais avec une vocation inoxydable, elle fut envoyée à Gombe en 1961 par le Docteur Leakey, anthropologue et paléontologiste explorateur, entre autres, des gorges d'Olduvai dans le Ngorongoro, conservateur du Muséum d'histoire naturelle de Nairobi au Kenya. Il espérait que l'acquisition de connaissances sur un groupe de chimpanzés vivant près d'un lac permettrait d'éclairer le comportement des ancêtres de l'humanité qui auraient vécu dans le même environnement. Jane Goodall mit près d'un an à approcher ses sujets d'étude, mais la confiance des chimpanzés augmenta rapidement et l'on connait la suite, près de soixante ans de découvertes, des récompenses multiples, commandeur de l'ordre de l'Empire britannique, Légion d'honneur, titres de docteur honoris causa, médailles scientifiques. Et plusieurs livres. Une vie entière consacrée à la recherche sur les chimpanzés et à leur protection. 

 Son livre "Les chimpanzés et moi" (dans la collection Grands fonds de Stock, 1971) relate les débuts de sa carrière, pendant ses premières années de mariage avec le photographe animalier Hugo van Lawick. Il n'est pas que consacré aux observations très sérieuses des mœurs et habitudes de nos cousins et à ses découvertes afférentes, il regorge aussi d'anecdotes savoureuses comme les exploits d'un Dominic "dopé" au vin de palme, la demande en mariage de Jane par Hugo ou la mise dans une cage de leur fils Grub/Grublin (de son vrai prénom Hugo, comme papa) pour le protéger de l'appétit des chimpanzés quand ses parents n'étaient pas présents près de lui.

carte de Gombe TanzanieChimpanzé et Jane Goodall

le point de vue de TANAPA sur le Parc national de Gombe

Superficie

52 km2. Le plus petit des parcs de Tanzanie 

Situation

À 16 km au nord de Kigoma,  sur la rive du lac Tanganyika, dans l'ouest de la Tanzanie

Y aller

Kigoma est relié à Dar-es-Salam et Arusha par des vols réguliers, à Dar-es-Salam et Mwanza par une voie ferroviaire lente, 0 Mwanza, Dar-es-Salam par des pistes et à Mpulungu (en Zambie) par un ferry hebdomadaire. Depuis Kigoma, les bateaux-taxis locaux mettent trois heures pour rejoindre Gombe. Des hors-bords peuvent être affrétés pour couvrir la distance en moins d'une heure.

A faire

Randonnée pour voir, promenades,  les chimpanzés baignade/plongée. Visite du site d'Ujiji, près de Kigoma, où Henry Stanley retrouva le célèbre Docteur Livingstone, et du site de fabrication des boutres sur le port.

Meilleur moment

Les chimpanzés ne s'éloignent guère durant la saison des pluies (de février à fin juin et de novembre à mi-décembre) et sont sans doute les plus faciles à trouver ; une meilleure lumière pour les photos durant la saison sèche (de juillet à octobre et fin décembre).

Logement

Un lodge luxueux et récent, un hôtel, des chambres d'hôtes et des sites de camping sur les rives du lac.

Remarque

Des règles strictes sont en place pour vous protéger et protéger les chimpanzés. Prévoir au moins deux jours - ce n'est pas un zoo et on ne peut pas savoir où les trouver chaque jour.

Site officiel TANAPA
drapeau de tanzanie

le point de vue de l'ambassade : Ce petit parc se trouve au nord de Kigoma sur les bords du lac Tanganyika. Le parc est le domaine des chimpanzés qui sont étudiés par l'équipe scientifique de Jane Goodall depuis 1960.

Meilleure période : toute l'année (de Kigoma, compter 1 heure en bateau) le domaine des chimpanzés qui sont étudiés par l'équipe scientifique de Jane Goodall depuis 1960.